Est-il encore nécessaire d’avoir un site internet ?

site internet vs réseaux sociaux
Temps de lecture : 5 minutes

Avoir un site internet en 2020 est-ce encore une nécessité ? La question mérite de se poser et c’est ce qu’a fait le Superdaily (super podcast que j’écoute régulièrement et que je vous recommande). Ils ont ouvert le débat il y a 2 semaines et j’ai trouvé le sujet passionnant. M’étant spécialisée sur les réseaux sociaux, je trouve intéressant de peser le pour et le contre, le site internet versus les réseaux sociaux. Vous ne savez pas si vous devez lancer votre site internet ? Lisez cet article pour vous faire votre avis.

J’ai travaillé 10 ans pour une industrie automobile dans laquelle le site internet était la clé d’entrée unique pour toute personne naviguant sur Internet en 2011. Puis j’ai ouvert leurs réseaux sociaux et les clés d’entrée se sont distribuées. J’ai aussi créé une fiche Google My Business (qui peuvent même être de véritables mini-site internet) qui donne une visibilité immédiate de votre entreprise dès le haut du moteur de recherche Google.

En tant que constructeur automobile, il était impensable de ne pas avoir de site internet à cette époque. Et encore aujourd’hui où la majorité des affaires se concluent en ligne avec le configurateur de la marque et le visionnage des tests automobiles sur Youtube.

Créez votre propre expérience d’achat pour vos clients

Fini le temps où on épluchait sa voiture sous tous les angles chez un distributeur avant de la choisir. Aujourd’hui on la configure, on envoie le numéro à son concessionnaire qui vous propose ensuite la meilleure offre de leasing. On se déplace uniquement pour signer les papiers. Le site internet reste donc le centre névralgique pour cette industrie « classique ». Mais tout nouvel acteur peut vous proposer une expérience d’achat différente. Et c’est ce qu’avait fait Tesla qui vous proposait dès son lancement une expérience d’achat 100% digitale.

Et si nous avions la même expérience client mais sur les réseaux sociaux ?

En effet aujourd’hui avec une page Facebook professionnelle, on peut imaginer y ajouter un configurateur, toutes les photos et descriptions des véhicules et un lien direct pour trouver votre distributeur le plus proche. Sans compter les mises à jour rapide et instantanée. Plus besoin d’attendre que son ticket soit traité dans la liste d’attente du service informatique ou webmaster.

Le site internet ferait alors doublon et serait plus lourd à gérer.

Sur les réseaux sociaux vous gagnez un espace d’expression et d’échange entre la marque et les fans de la marque. Peut-être même avec le SAV. D’expérience, les remontées clients sur les réseaux sociaux sont traités plus rapidement qu’en appelant le SAV de la marque. Vous avez donc un accès plus rapide à la marque.

les réseaux sociaux vous rapprochent de vos clients

Le seul hic à ce scénario est que si la plateforme que vous avez choisie bug ou fait une mise à jour qui vous coupe vos accès, vous ne pouvez rien faire. Vous pouvez toujours envoyer un mail au service d’aide mais vous pouvez recevoir une réponse tardive ou ne pas avoir de réponse du tout.

Pire, elle peut juger que votre compte ne respecte plus les règles de la plateforme et vous coupez votre compte sans explication. Vous êtes donc dépendant de la plateforme et de ces mises à jour. Mais si vous respectez bien les règles de la plateforme que vous avez choisie, il ne devrait pas y avoir de souci.

D’après une étude réalisée récemment 6 clients sur 10 attendent d’une marque qu’elle propose un site internet. Je fais partie de ces personnes car je recherche toujours sur internet avant de faire mes choix. Et je vais plus loin en regardant les avis et les notes des clients actuels pour me faire mon idée. Nous parlons donc ici de preuve sociale. Avoir un site internet est une preuve sociale de votre existence.

Autre argument à prendre en compte, généralement vos concurrents possèdent déjà un site internet. Pour s’aligner et pouvoir « batailler » sur le digital (et notamment en référencement naturel et payant), il faut avoir également votre propre site internet. Votre site vous permet d’avoir du trafic, de remontée dans les moteurs de recherche et de vous apporter plus de crédibilité si vous le maintenez, l’alimenter et le mettez régulièrement à jour.

Il peut aussi être l’endroit où vous mentionnez tous vos réseaux sociaux. Plutôt que de vous chercher sur les réseaux un par un, on accède directement à votre compte via votre site internet. Les trafics des réseaux sociaux et de votre site internet sont donc mutualisés.

Votre site internet : carrefour d’audience vers vos réseaux sociaux

Cela étant dit, avoir des pages professionnelles sur Facebook, Linkedin ou encore Instagram vous permettent d’améliorer votre SMO. C’est-à-dire que votre référencement naturel bénéficie du trafic sur vos réseaux sociaux. Il est donc important dans une stratégie digitale de prendre en compte le trafic que peut amener les réseaux sociaux.

Les plateformes de réseaux sociaux ont évolué et proposent toutes (ou presque) des expériences d’achat direct. Si vous naviguez sur Instagram, environ 1 contenu sur 4 est un contenu sponsorisé qui vous propose 1 fois sur 3 un achat via la plateforme shopping de celui-ci. Plus besoin d’avoir une boutique en ligne sur Shopify. Pinterest va aussi bientôt proposer une expérience shopping.

Un autre exemple est celui de la campagne organisée par Levis sur Tiktok où l’on pouvait acheter directement le jean porté par l’influenceur en 1 clic : shopper cet article. Et hop il est dans votre panier. La campagne a très bien fonctionné. Acheter un jean n’a jamais été aussi simple. Il est fort à parier que la marque recommencera ces campagnes. Mais cette campagne ouvre des perspectives incroyables pour toutes les marques de prêt-à-porter qui ciblent les jeunes.

TikTok, une plateforme de shopping inédite

En fonction de votre cible et de ce que vous vendez le social shopping peut être une aubaine à moindre coût. La vente de produits est très facile à mettre en place. Les réseaux sociaux étant votre support pour votre story telling (l’histoire de votre marque et votre pourquoi). Le social selling peut être une arme redoutablement efficace.

Si votre marque est connue, développer un nouveau canal de social selling sera plus facile que si vous vous lancez et que personne n’a jamais entendu parler de vous. Néanmoins, plusieurs marques sont nées sur Internet, alors pourquoi pas sur Instagram ou TikTok.

Vous pouvez donc décider de vous lancer uniquement sur les réseaux sociaux au début car cela peut se faire à moindre coût et vous permettre de toucher votre client idéal. Et lorsque votre budget vous le permet, développer un site internet pour accroître votre visibilité sur les moteurs de recherche, avoir une preuve sociale et accroître vos ventes.

Vous l’aurez compris, l’idéal est d’avoir une stratégie digitale qui comporte les 2 leviers : un site internet et les réseaux sociaux. L’idée est d’offrir une expérience différente en fonction du levier.  L’un et l’autre sont complémentaires s’ils offrent des expériences de vente différentes. Alors prenez votre temps pour étudier l’option qui vous correspond aujourd’hui. Apprenez de cette expérience et lorsque votre budget vous le permettra, allez sur un autre levier mais n’oubliez pas d’avoir un site internet 🙂

Vous avez besoin d’aide pour prendre votre décision ? Contactez-moi !

Publié par Elodie Chenol

Elodie Chenol, Coach & Formatrice en réseaux sociaux

2 commentaires sur « Est-il encore nécessaire d’avoir un site internet ? »

Laissez-moi un commentaire