Pourquoi faut-il investir du temps sur le digital pour développer votre business ?

Que vous soyez entrepreneur, artisan, indépendant, Freelance, commerçant, TPE … La question d’investir du temps dans le digital pour développer votre business se pose. Souvent on associe digital à complexité et on n’ose pas y aller. Ou au contraire on se dit que cela va être trop facile… Puis on met les mains dedans, on s’aperçoit que ce n’est pas simple et qu’on aimerait être accompagné. Découvrez pourquoi il est indispensable d’être présent sur le digital pour augmenter vos ventes.

La crise du COVID-19 nous a démontré que sans présence digital, il n’y a pas de business.

L’achat en ligne vs l’achat en boutique

En France en 2019, on comptait 53 millions d’internautes, soit plus de 80 % de la population du pays. Et 88% des internautes français achetaient déjà en ligne avant la crise. Attention, je ne dis pas que les commerces physiques vont disparaître. Loin de là. L’expérience d’achat en ligne et en point de vente est complémentaire.

Les magasins qui connaissent une baisse de fréquentation depuis plusieurs années, face aux chiffres records de ventes générées par les sites e-commerce; n’en restent pas moins générateurs de business pour l’un comme pour l’autre.

En l’absence d’accès aux points de vente lors d’une crise comme celle que nous vivons, nous consommons majoritairement en ligne. L’ e-commerce alimentaire : Drive et Livraison à Domicile, a enregistré grâce à la crise une fulgurante croissance de son chiffre d’affaires (+90% la 1ère semaine / + 50% en 2e semaine). Selon Kantar et LSA, 20,1% des foyers achètent en e-commerce alimentaire, contre 11,3% sur le mois précédent. Est-ce que cette tendance va se confirmer après le confinement ? Comment-vont consommer les français après avoir pris l’habitude de se faire livrer ou de récupérer un drive ? Cette crise va donner un grand coup d’accélérateur dans la digitalisation des commerces. Certains experts disent même que nous avons gagné 5 ans en croissance de l’usage du digital.

Par rapport au reste de l’Europe, nous sommes pourtant un mauvais élève, car l’un des pays les plus en retard sur le digital. Seulement 50% des TPE/ PME sont présentes sur Internet en France. Il reste donc encore beaucoup de travail à faire et d’opportunités de prises de parole à saisir.

l’achat en ligne versus l’achat en boutique

Pendant ce confinement, j’ai pu tester l’e-commerce sous toutes ses formes. J’ai déployé son usage pour un oui pour un non, ne pouvant plus faire du shopping dans les galeries commerciales. J’ai consommé e-commerce pour :

  • l’alimentation avec Amazon Prime-Monoprix ou la BelleVie,
  • les loisirs (les livres ou arts créatifs) pour occuper les enfants,
  • les biens en tout genre que l’on peut trouver sur Amazon,
  • les produits de pharmacie avec des Santé Discount,
  • les produits de beauté avec Sephora, Aroma Zone ou Pachamamaï, Respire,
  • du gel hydroalcoolique avec Merci Handy …

Tout ça depuis mon mobile ! Toutes ses marques réussiront à minimiser la perte de leur chiffre d’affaires grâce à leur stratégie de communication digitale.

Témoignage d’une belle digitalisation de boutique

Je voulais vous parler d’un exemple que j’ai vu au Journal de 20h. Il s’agit d’une maman Armelle, créatrice de la boutique Hauts les Filles. Elle s’est vue son magasin fermé le 14 mars à Saint Cloud sans visibilité sur une date de reprise. Mais surtout sans possibilité de faire son chiffre d’affaires. Elle a eu l’idée de rebondir en terminant la construction de son site marchand pour mettre en ligne ses produits. Le site e-commerce a vu le jour le 2 avril. Soit à peine 15 jours après la date de fermeture de son magasin. C’est une belle et maligne initiative. Mais sans communication, personne n’aurait connu ni son site ni sa démarche. Et c’est là qu’elle a été très forte, voyons pourquoi.

Elle a choisi d’être présente sur 2 réseaux sociaux : Facebook et Instagram qu’elle anime 2 à 3 fois par semaine. Elle a crée une belle communauté de 712 fans sur Facebook et 1081 abonnées sur Instagram. Pour une boutique locale de vêtements c’est un belle communauté. La tonalité sur ses réseaux est amicale. On a l’impression d’avoir des nouvelles d’une copine qui met en avant intelligemment ses vêtements et ses accessoires. Sa stratégie de contenu et son rythme de communication correspondent à ce qu’attend sa communauté. Armelle a su rebondir en mettant en avant du contenu éditorial pour « vous changer les idées » pendant cette période. Elle en a profité pour poster des photos d’elle dans ses vêtements. La mise en situation est jolie et les photos esthétiques.

Elle cultive également le côté proximité avec la livraison de ses vêtements par elle-même dans sa ville. Elle va au bout de sa démarche de commerçante, tout en bénéficiant de la visibilité qu’elle cultive sur les réseaux sociaux. La démarche est entre le commerce et l’e-commerce et c’est vraiment malin.

Et graal absolu, elle a décroché une interview dans le journal de 20h sur TF1. Cette interview lui a donné une très belle visibilité. Elle a su créer une communauté de clientes fortes sur les réseaux sociaux. Armelle a également créé un vrai lien de proximité en livrant ses produits elle-même.

Elle est aussi très bien référencée sur Google et ressort en 2ème position. Sa stratégie digitale est au top. Et c’est ce qui fait la différence aujourd’hui. Avec cette stratégie, elle va réaliser un chiffre d’affaires qui aurait été inexistant si elle n’avait rien fait.

Les leçons à tirer de cet exemple :

  • La consommation des français se digitalise de plus en plus.
  • Un site e-commerce vous apportera un complément de revenus ou sera votre seul revenu en cas de crise sanitaire.
  • Avoir une communication sur les réseaux sociaux vous permet de rester en contact avec votre communauté
  • Maintenir un lien fort pendant cette période
  • Etre présent sur le digital vous permet de toucher une cible nationale voire même internationale. Vous n’êtes plus limité à l’ultra-local sauf si vous le souhaitez.
  • Une bonne stratégie de communication digitale fera toute la différence par rapport à vos concurrents.

Les marques nées sur le digital

Certaines marques sont d’ailleurs nées sur Internet avant d’ouvrir un point de vente physique. C’est le cas de la marque Sézane. Créée en 2013 par Morgane Sézalory, Sézane est la première marque de mode française née en ligne. Elle propose de jolies créations à un prix abordable (en comparaison à des Maje, Sandro ou The Kooples). Et son positionnement solidaire et durable vise juste dans l’air du temps et des préoccupations grandissantes des consommateurs.

Avec une communication efficace sur les réseaux sociaux, Morgane a su créer une communauté forte. Pour le contenu, ce sont des photos très esthétiques prises dans un appartement. Cela crée de la proximité avec sa communauté. Il y a peu de stock ce qui donne également un sentiment d’urgence pour obtenir ce produit. Et enfin de belles citation. Le rythme de posts est dense avec une communication tous les 2 jours. La stratégie de contenu est claire : on nous raconte l’histoire de Sézane, presqu’une copine qu’on a envie de suivre. Les photos très esthétiques donnent une impression de qualité immédiate des produits. Et lorsque Sézane ouvre son premier magasin, c’est dans un appartement parisien. La marque a su garder l’esprit de ce qu’elle avait créer sur les réseaux sociaux. Et le succès ne s’est pas fait attendre.

les DMVB

Bien d’autres marques ont suivi le même parcours de naître en ligne avant d’ouvrir des magasins comme Daniel Wellington, le Slip Français

Quelle stratégie digitale adoptée pour booster votre business ?

Le digital est un support efficace pour tester vos projets en ligne avant de les lancer à grande échelle. Mais sans stratégie de communication digitale bien établie, vous pouvez avoir le meilleur produit ou service, il n’émergera pas. Sans la création d’une communauté avec des prospects ou clients qui deviendront vos ambassadeurs, vous ne ferez pas la différence face à vos concurrents.

Une bonne stratégie digitale vous aidera à booster votre business. Comment ?

  • En racontant votre histoire, vos valeurs. C’est ce qui fera la différence avec vos concurrents.
  • En postant régulièrement sur le réseau que vous aurez choisi. De belles photos sur Instragram fonctionnent aussi bien pour des baguettes de pain, des jolies créations florales ou des vêtements.
  • En dialoguant avec votre communauté (répondre aux commentaires, partager du contenu de communauté …)
  • En retravaillant le SEO de votre site internet ou blog, pour ressortir en première page de résultat de Google
  • Investir en SEA, pour être le premier de la liste de résultat de Google
Booster votre business grâce au digital

Tous les métiers sont concernés par le digital !

J’ai beaucoup parlé de e-commerce, mais tous les métiers sont concernés. Vous êtes plombier ou menuisier et vous pensez qu’être présent sur Internet n’est pas pour vous ? Détrompez-vous, le digital est tout aussi important pour développer votre business !

Poster des photos de vos travaux sur Instagram peut démontrer votre savoir-faire. Il est indispensable pour vous d’être visible sur les recherches locales :  Plombier + ma ville ou Menuisier + mon département.

Les PagesJaunes sont adaptées aux professionnels et, Google qui génère 90% du trafic sur Internet en France (moteur de recherche).

Avoir un site internet pour de la prise de RDV, peut-être une solution pour remonter sur les moteurs de recherche. Prendre RDV en 1 clic peut ôter des freins et apporter une valeur ajoutée à vos clients.

Un entrepreneur qui lance son activité, n’aura peut-être pas le temps de se consacrer à ses sujets de communication. Il est parfois difficile de monter une entreprise et de la mettre en avant sur le digital en même temps.

Chaque métier possède souvent sa plateforme digitale de prédilection. Les médecins et spécialistes de santé peuvent aller par exemple sur Doctolib. Mais souvent les professionnels ne sont pas toujours convaincus de l’intérêt d’y être présent.

Image by OpenClipart-Vectors from Pixabay 

Pour la petite histoire, mon médecin ne voulait absolument pas aller sur Doctolib. Il n’était pas convaincu de l’utilité de cette plateforme. Mais avec la crise du COVID 19, il a vite compris l’intérêt des consultations vidéo. Elles lui ont permis de continuer son métier et de préserver sa patientèle. Ce site internet lui permet de garder le contact mais aussi de continuer à être rémunéré.

Le début d’une bonne stratégie de communication, c’est d’être présent là où les gens vous cherchent. La force de Doctolib est de référencer des médecins mais surtout de prendre RDV en 1 clic. Plus besoin d’attendre 15 minutes au téléphone pour connaître les disponibilités des médecins. La consultation vidéo est une petite révolution. Elle vous évite les bouchons, le stationnement à trouver, la demi-heure d’attente dans la salle d’attente.

D’autres options pour bien ressortir sur le digital

Si on veut ressortir en première position sur Google, il est important d’avoir une fiche Google My Business. Cette fiche met en avant votre expertise, votre ville, vos horaires et l’itinéraire pour se rendre chez vous.

Il existe plusieurs canaux pour établir sa stratégie de communication digitale : le SEO, le SEA, le SMO, Google My Business … Mais aussi différents leviers comme l’écrit, la vidéo ou encore le podcast. C’est la raison pour laquelle être bien accompagné est important.

Aujourd’hui il faut du temps pour définir et mettre en place une bonne stratégie de communication digitale. Mais chaque minute accordée à cette stratégie vous rapportera en visibilité et en chiffre d’affaires.

La bonne nouvelle c’est que si les connaissances ou le temps vous manquent, je suis là pour vous accompagner, lancez-vous !

Publié par Elodie Chenol

Elodie Chenol, Coach & Formatrice en réseaux sociaux

Laissez-moi un commentaire