J’ai testé l’automatisation de likes sur Linkedin !

j'ai testé l'automatisation de likes sur Linkedin
Temps de lecture : 4 minutes

Toujours en recherche de nouveautés et d’automatisation, j’ai voulu tester l’automatisation des likes sur Linkedin avec les « pods ». En avez-vous déjà entendu parler ? Ceux sont des extensions Chrome qui se pluggent à votre compte personnel Linkedin et qui peuvent vous donner une très grande visibilité.

Comment ça marche ?

Rien de plus simple. Vous téléchargez l’extension dans Chrome, puis vous activez l’extension en cliquant dessus dans votre barre d’outils. Ensuite, elle recherche votre compte Linkedin et l’interface vous propose de vous inscrire à différents « pods » regroupés par thématique. Vous voilà arrivé dans le monde des likes automatisés sur Linkedin.

Vous avez différents niveaux. Vous commencez Newbee, puis vous pouvez évoluer en fonction de nombres de partages donnés et reçus. Vous pouvez même acheter des crédits pour grossir plus vite. Sur le papier, ça semble tentant !

la limite : vous ne pouvez plugger cette extension qu’à votre profil personnel Linkedin, cela ne fonctionne pas sur les pages professionnelles.  Cela aurait été trop facile.

Différentes extensions existent comme Lempod, Podawaa liée à Prospectin, … Il y en a plein d’autres.

Les premiers likes sur LinkedIn sont grisants !

Au début c’est grisant de voir ses posts décoller en nombre de likes sur Linkedin. On mentionne dans la plateforme d’automatisation le post à booster et en quelques minutes vous voilà à 150 likes. On appelle cette donnée = vanity metrics. C’est-à-dire que cela ne sert à rien, si ce n’est flatter votre égo !

Vous ne touchez effectivement pas votre cible, ce n’est pas elle qui reçoit et réagit à votre message. Seul votre réseau verra que vous avez eu beaucoup de likes. Or sur Linkedin, cela ne sert à rien d’avoir plein de likes car ce qui compte pour l’algorithme ceux sont les commentaires. Vous ne remonterez donc pas plus dans le feed de votre réseau et n’aurez pas un gain de visibilité.

Alors quel est le problème ?

Vous avez une belle visibilité en nombre de likes et ça vous plait de remonter dans le feed de votre réseau avec 150, 500, 1000 likes. Quel est le souci ? Outre le fait que vos likes ne vous apportent rien de concret avec l’algorithme de Linkedin, lorsque vous acceptez de liker des posts dans les « pods », vous ne savez pas exactement ce que vous likez. Vous avez accepté de liker une thématique. Vos likes seront donc à leurs tours automatisés sur Linkedin.

Votre profil remonte donc dans votre réseau avec des sujets likés automatiquement sans révision de votre part, et parfois même douteux. Ce qui ne renvoie évidemment pas une bonne image de vous dans votre réseau. Je l’ai découvert à mes dépends. Alors que j’avais souscrit à des « pods », je n’avais utilisé les boosts que 2 fois et j’avais laissé tourner la machine d’automatisation de like sur LinkedIn.

Mon compte se retrouvait donc à liker dans tous les sens des posts en Italien, en Espagnol, parfois en Russe ; et sur des sujets parfois à 1000 lieues de mon activité. Mais le moment où j’ai eu l’impression de ne plus être en possession de mon compte, c’est lorsque l’automatisation de likes est passé à une automatisation de commentaires et a posté des commentaires en mon nom !

C’est très gênant ! Vous voilà à l’initiative d’un commentaire qui n’est pas le vôtre, sur un compte que vous ne connaissez pas ! Le commentaire est inoffensif et pousse à la discussion. Mais ce n’est pas vous qui le postez ! C’est l’étape à laquelle ils m’ont perdu !

Quels sont les bénéfices à utiliser l’automatisation de likes sur Linkedin ?

Honnêtement, je n’ai pas poussé le test à fond car je n’ai utilisé l’outil que pour 2 posts. Si j’avais boosté chacun de mes posts peut-être que les résultats auraient été différents. Ma communauté personnelle n’a pas bougé ni le nombre d’abonnés de ma page professionnelle.

La méthode peut être efficace si vous recherchez du like en quantité mais pas en qualité. Ce qui va à l’encontre d’une bonne stratégie social media. Mais cela peut donner du poids à certains « influenceurs ».

Lorsque je me suis désinscrite, j’ai voulu nettoyer mon compte. Je me suis donc appliquée à déliker précautionneusement les posts qui me semblaient étranges ou trop loin de mon activité, ou encore les pseudo Coach qui vous promettent des millions. J’ai par ailleurs fait une découverte intéressante avec la visibilité sur les profils « populaires » qui utilisent cette méthode. Certains comptes vous surprendraient !

En conclusion, ne tricher pas sur la quantité ça ne vous apportera pas la qualité. De plus, en utilisant ce genre de méthode, vous vous créez une dépendance à l’outil. Et le jour où il disparait, vos likes disparaitront avec. Construisez votre stratégie social media pas à pas pour des résultats qualitatifs et solides.

Vous ne savez pas comment faire ? Parlons-en lors d’un call découverte !

Découvrez quelles sont les bonnes pratiques sur Linkedin.

Publié par Elodie Chenol

Elodie Chenol, Coach & Formatrice en réseaux sociaux

3 commentaires sur « J’ai testé l’automatisation de likes sur Linkedin ! »

Laissez-moi un commentaire