Comment se former au marketing digital efficacement ?

Comment se former au marketing digital avec DigitalFeeling
Temps de lecture : 4 minutes

Comment se former efficacement au marketing digital de façon ludique ? Le marketing digital n’est pas toujours un sujet facile. Un soupçon de storytelling et de gamification peuvent faciliter l’expérience. La semaine dernière, je vous donnais les clés d’une bonne formation en marketing digital avec notamment l’utilisation du design thinking. Concrètement, voici quelques exemples d’atelier de Design Thinking que je pratique dans mes formations DigitalFeeling.

L’exercice du Crazy 8

Le Crazy 8 est l’un de mes favoris avec mes apprenants car il peut être décliné sur des problématiques de parcours clients digitaux, des définitions de stratégie produits (ouverture de la gamme, diversification), un choix de MVP avant de lancer une offre. Il peut aussi être utilisé pour débloquer la créativité rédactionnelle.

Il s’agit d’un exercice rapide, mettant les participants au défi d’esquisser huit idées distinctes, en huit minutes. L’objectif est de dépasser votre première idée, souvent moins créative, et de générer une grande variété de solutions à votre défi. Les idées les plus folles peuvent en sortir et c’est souvent celles qui sont intéressantes à creuser.

Le « Oui, mais » versus « le Oui, et »

J’aime beaucoup l’exercice du « oui, mais » VS le « oui, et ».

Cet exercice montre le bénéfice qu’on peut tirer en construisant avec les idées des autres plutôt qu’à les écarter de prime. Cela permet d’enrichir des idées et c’est une façon très constructive pour développer des idées lors d’un brainstorming. Je commence avec un sujet large, puis je recentre sur les problématiques clients. On peut être surpris du résultat très riche de cette méthode.

Je pourrais vous parler des chapeaux de Bono, du mind mapping ou encore d’autres exercices que je pratique dans mes ateliers de formation tiré du design thinking. L’idée générale étant de débloquer des situations ou des freins et d’appréhender des nouvelles compétences tout en s’amusant grâce à l’intelligence collective.

Le design thinking c’est quoi ? 

Les éléments clés du design thinking se résument en 5 étapes applicables à beaucoup de problématiques business. Toutes les entreprises étant confrontées à ces questionnements.  

Comprendre ses clients

Cette étape consiste à interroger le client intéressé pour se mettre en empathie avec lui. C’est l’étape où se met réellement dans les « chaussures » de son client. Il faut établir ce que les utilisateurs font, pensent, ressentent et disent. 

L’objectif est d’obtenir une phrase  : « Le prospect » a besoin de « quelque chose » en raison d’« autre chose ». On peut dans cette étape définir son Persona (client idéal).

C’est l’esquisse de transition de l’étape suivante. 

Définir le problème

Cette étape vise à mettre en place un « point de vue » (toujours en empathie avec son client) en cadrant le problème. Il s’agit d’échanger en équipe des points à retenir, de définir des critères de pertinence sur le problème à garder.

Dans cette étape on formule les problématiques avec « Comment pourrions-nous …  »  ou. « Comment-pourrais-t-on … »

Albert Einstein disait : « Si j’avais 1 heure pour résoudre un problème, je passerais 55 minutes à définir problème  et 5 minutes pour trouver la solution. »

Trouver la solution : Idéation

Cette phase est celle de l’idéation ou brainstorming.

L’équipe propose des idées sur la base de la phase précédente, comment-pourrions nous …C’est l’étape de la co-création avec l’arrivée des post-its ! 

C’est lors de cette étape que les idées vont diverger puis converger. Plusieurs exercices sont disponibles pour réaliser ces étapes d’idéation.

Ensuite Les groupes choisiront à l’aide de gommettes les solutions qu’ils développeront ! (Je vous disais plus haut que nous étions de grands enfants, avec les gommettes on retrouve un côté ludique )

Les solutions qui ont le plus de gommettes seront développées.

Prototyper sa solution 

On peut prototyper un produit mais aussi un service. L’idée est de développer le MVP (minimum viable product) pour tester la solution. 

Il faut garder en tête qu’il faut tomber amoureux de votre problème et non de votre solution. 

En effet, il est possible que votre solution ne fonctionne pas. Vous réalisez après des tests qu’elle ne résout pas le problème initial. Il faut alors itérer pour trouver une nouvelle solution.

Tester votre solution

Cette phase permet de faire face à la réalité.  Avec les retours des utilisateurs ou de votre entreprise, vous analyserez si votre MVP répond bien aux attentes.

L’avantage du design thinking c’est qu’il s’appliquer à beaucoup de domaine du marketing et du digital. Il permet de développer la créativité, aide à la formulation, à l’itération et à la prise de décision mais aussi à la cohésion d’équipe lors de formation.

Le design thinking dans les formations en marketing digital de DigitalFeeling est utiliser pour la création d’une stratégie éditoriale, d’un planning éditorial, d’une stratégie SEO (avec la brique technique 🙂 ), une stratégie de communication interne, un plan de transformation d’entreprise vers une transformation digitale, le développement d’un produit digital … 

J’adore le design thinking pour son ouverture d’esprit, son aspect ludique, sa mise en application de développement de l’intelligence collective, pour créer une adhésion d’équipe et pour chercher des solutions concrètes. Avec un soupçon de storytelling et de pratique vous obtenez une formation digitalFeeling.

Je vous l’ai déjà mentionné mais je suis certifiée en design thinking !

Pour vous former au marketing digital avec une entreprise fun, ouverte et efficace, c’est ici !

Publié par Elodie Chenol

Elodie Chenol, Experte et Consultante en marketing digital

Laissez-moi un commentaire Annuler la réponse.