Comment communiquer sur les réseaux sociaux avec des fans fantômes ?

comment communiquer sur les réseaux sociaux avec les fans fantômes
Temps de lecture : 5 minutes

Les fans fantômes sur les réseaux sociaux sont difficiles à gérer pour un entrepreneur ou une marque qui prend la parole sur le digital. Pourquoi ? Parce que l’objectif d’une présence de marque sur les réseaux sociaux est d’instaurer une relation fondée sur l’échange, la discussion, la co-production d’idées avec ses clients et ses fans.

Comportement des fans sur les réseaux sociaux

Le comportement des personnes sur les réseaux sociaux diffère : Tout le monde ne prend pas la parole sur les réseaux sociaux (par exemple seulement 22% de professionnels prennent la parole sur Linkedin) et tous les fans ne réagissent pas aux posts qui s’affichent dans leur feed. C’est cette deuxième catégorie qu’on surnomme les fans fantômes.

Une stratégie de communication digitale efficace

Pour établir une stratégie de communication digitale efficace, voici les chiffres à connaître sur l’usage d’Internet et des réseaux en France (étude de  We are Social et Hootsuite en 2021)

Sur les 65,35 millions de Français, on recense :

  • 59,47 millions d’internautes, soit 91 % de la population
  • 49,6 millions d’utilisateurs actifs des réseaux sociaux, soit 75,9 % de la population (12,8 %),
  • 96,1 % des utilisateurs actifs des réseaux sociaux s’y connectent depuis un mobile,
  • 5h37 de temps passé en moyenne sur Internet,
  • dont 2h17 depuis un mobile.

Le rapport comptabilise également 1h41 sur les réseaux sociaux et 28 minutes à écouter des podcasts.

Google, YouTube et Facebook sont les 3 sites les plus visités en France.

Le fait que les mastodontes Google, Youtube et Facebook soient les sites les plus visités en France, ne laisse aucun doute sur la nécessité d’une présence sur Internet et notamment les réseaux sociaux pour les entreprises. Pour les marketers, le ZMOT et les micro-moments définis par Google sont la définition de cette nécessité pour faire la différence face aux concurrents. Pour simplifier, la marque qui est présente dès le moment de recherche de l’internaute (moteur de recherche Google) aura plus de chance de convertir que celle qui n’y est pas. On peut élargir cette stratégie aux réseaux sociaux qui s’ancre dans la démarche ZMOT notamment pour la Génération Z.

Les données à analyser sur vos réseaux sociaux

Oui mais voilà, vous vous demandez quelles données analyser sur vos réseaux sociaux car vous communiquez depuis des mois et le nombre de likes ne vous satisfait pas. Vous vous attendiez à plus de succès visible sur votre communication. Alors sachez que le nombre de likes et de partages sont également appelés les Vanity Metrics. Il faut garder en tête que ces données vous donnent une idée du « succès » de votre post (et peuvent flatter votre égo 😉) mais ces données de « succès » ne garantissent en rien votre succès dans le business. En effet, un like ne se traduit pas nécessairement un lead.

Comment communiquer auprès de ses fans fantômes ?

Vous vous demandez comment communiquer auprès de ses fans sur les réseaux sociaux ? A quoi bon communiquer si vous n’avez pas un grand nombre de likes ? On vous dit d’engager votre communauté mais le seuil reste faible ?

Pas de panique, vos concurrents ont peut être plus de visibilité mais cela ne veut pas dire que la votre est nulle. Assurez vous des éléments suivants dans votre stratégie de communication : Avez-vous bien défini votre persona ? Est-ce que votre prise de parole s’adresse à lui et à ses problèmes ? Est-ce que vous lui proposez des solutions à ces problèmes ? Si vos réponses sont oui à chaque fois, il est possible que votre client idéal ne réagisse pas à vos posts mais qu’il les lisent. Pour aller plus, cet article peut vous intéresser.

Les fans fantômes peuvent devenir vos clients

Les fans fantômes peuvent représenter votre client idéal et vous contacter directement pour vous confier une mission alors qu’ils n’auront jamais liké vos posts. Les fans fantômes ne likent pas vos posts et ne réagissent pas, mais ils lisent vos posts lorsqu’ils passent dans sont feed et vous les nourrissez d’information utile.

D’ailleurs, est-ce que vous likez tout ce que lisez ? Il est probable que non. Il est tout aussi possible de lire un article et de le trouver super et de ne pas laissez de signe d’intérêt (manque de temps, pas envie de le notifier à votre réseau, peur d’être jugé …). Il y a même des secteurs d’activité dans lesquels il est très difficile pour l’audience de liker comme les instituts de beauté, la chirurgie esthétique, le coaching spirituel …  

Etude Forrester sur le profil du fan fantôme

J’ai trouvé une étude de Forrester intéressante qui complète ce profil du fan fantôme. Il s’agit d’une étude sur la segmentation et le comportement d’achat en ligne réalisée avec l’outil de Forrester Research – The technographics. On y voit que les utilisateurs ont différents comportements avec les réseaux sociaux d’une marque. On distingue 6 profils :

  • Les créateurs : 13 % publient sur leur site internet ou sur les sites d’amis, mettent en ligne des vidéos, photos, possèdent un blog
  • Les critiques : 19 % postent des commentaires, donnent des cotations, évaluent sur Internet
  • Les collecteurs : 15 % utilisent des flux RSS (type Netvibes)
  • Les sociaux : 19 % utilisent les réseaux sociaux pour rejoindre des communautés : amis, collègues
  • Les spectateurs : 33 % lisent des blogs sans laisser de commentaires, regardent les vidéos, écoutent des podcasts,
  • Les inactifs : 52 % n’ont aucune activité sur les réseaux sociaux. 

On voit nettement que le comportement du fan peut être très différent. Les inactifs ne sont pas des personnes qui ne vont pas sur les réseaux sociaux, ils le consomment mais ne l’alimentent pas. Et ils représentent une grande part d’abonnés.

La bonne stratégie : parler à votre persona

La bonne stratégie de communication est donc de parler à votre persona. Ne perdez pas de vu que si vous nourrissez votre client idéal d’informations qui lui sont utiles alors vous communiquez avec les bons messages. Vos clients ne sont pas nécessairement vos abonnés les plus actifs. Et vice versa, vos abonnés les plus actifs ne sont pas nécessairement vos clients.

La communication vous sert à diffuser votre message de marque (je vous recommande l’exercice de la plateforme de marque qui est très efficace pour vous aider dans votre positionnement), mettre en avant votre expertise que vous vendiez du service ou des produits, apporter des informations utiles et pédagogiques à votre prospect.

Il est important de suivre vos metrics de vos comptes sur les réseaux sociaux mais il est tout aussi important d’identifier les profils de vos leads. La communication est un travail de fond et de longue haleine, indispensable pour émerger et faire la différence par rapport vos concurrents. Pour aller plus loin, cet article peut vous intéresser.

La communication efficace ne s’improvise pas, elle s’apprend ! Contactez-moi pour vous aider à mettre en place une stratégie de communication qui fera la différence!

Publié par Elodie Chenol

Elodie Chenol, Coach & Formatrice en marketing digital

Laissez-moi un commentaire Annuler la réponse.